(150€ de bonus Zebet) | (100€ en bonus Winamax) | (107€ de bonus Bwin)

 Mot :   Pseudo :  
 
 Page :   1  2  3  4
Page Suivante
Auteur Sujet :

Actualités hippiques

n°27420
Pat73
profil
Note : 0/5 pour 0 vote
Posté le 20-07-2016 à 12:47:35  answer
 

Reprise du message précédent :
Un cheval a surveiller au trot, Damysos d'Awagne. Il vient de le faire avec classe le 4 juillet dernier. Pas d'engagements prévus à l'heure actuel. On verra la suite.

mood
SportyTrad er
profil
Posté le 20-07-2016 à 12:47:35  answer
 

Profitez des meilleures cotes et du meilleur bonus pour vos paris :


Bonus exclusif de 150€ !
+ d'infos sur
L'offre
+ d'infos sur
Le Bonus 150 euros

n°27421
garyymoore
Born to lose, live for win.
profil
Note : 3.6/5 pour 305 votes
Posté le 20-07-2016 à 13:12:00  answer
 

C'est noté Pat ;)

n°27473
curtlen
profil
Note : 2.5/5 pour 2 votes
Posté le 27-07-2016 à 18:04:45  answer
 

salut  
 
faut le noter genre sur le site genycoure par exemple comme çà la veille de sa prochaine course on reçoit un mail sur son adresse  
c est une idée pour les novices comme moi  lol

n°27478
garyymoore
Born to lose, live for win.
profil
Note : 3.6/5 pour 305 votes
Posté le 28-07-2016 à 10:21:04  answer
 

Sussex Stakes : Galileo Gold passe le témoin à The Gurkha
 
Cette année 2016 nous offre bien de magnifiques affrontements entre les différents lauréats de Guinées. Cet après-midi à Goodwood, The Gurkha a pris sa revanche sur son bourreau des St James's, Galileo Gold, au terme d'une formidable accélération.
Inédit encore aux premiers mois de son année de trois ans, The Gurkha n'a pas perdu de temps depuis ses débuts soldés par une troisième place à Leopardstown au mois d'avril. Depuis, non seulement le fils de Galileo n'est jamais sorti du podium en six compétitions, mais il a remporté en quatre mois de vie active son second groupe 1 en les Sussex Stakes de Goodwood, deux mois après son succès tonitruant par cinq longueurs et demis dans la Poule d'Essai des Poulains disputée exceptionnellement sur la ligne droite de Deauville. Vaincu à Ascot par le lauréat des Guinées britanniques, Galileo Gold, devançant alors Awtaad, celui qui avait vaincu en Irlande face à ce dernier, The Gurkha saisissait le premier accessit toujours au début de ce mois de juillet, devancé de peu par Hawkbill dans le Coral-Eclipse, un nouveau venu de l'écurie Godolphin qui restait alors sur cinq succès.
De retour en piste cet après-midi à Goodwood face à ses homologues des Guinées, le pensionnaire d'Aidan O'Brien a pris enfin sa revanche sur le champion de la casaque Al Shaqab Racing. D'un nez seulement mais au terme d'une magnifique accélération, le trois ans de Coolmore est parvenu à ajuster sur le fil son rival tandis que le troisième larron titré en Irlande disparaissait bien trop rapidement dans les abysses du peloton.

n°27479
garyymoore
Born to lose, live for win.
profil
Note : 3.6/5 pour 305 votes
Posté le 28-07-2016 à 10:25:10  answer
 

USA : l'invincible Songbird fait de nouvelles victimes !
 
Ce soir à Saratoga, l'invaincue Songbird s'est imposée pour la cinquième fois au plus haut niveau. La pouliche n'a eu aucune pitié pour ses adversaires.
Hier, California Chrome s'employait tout au long de la ligne droite de Del Mar pour venir à bout d'un formidable Dortmund. Aujourd'hui, de l'autre côté des Etats-Unis, Songbird s'offrait à la foule de Saratoga et tentait de remporter les Coaching Club American Oaks, un groupe 1 sur 1800 mètres et sur le dirt réservé aux pouliches de trois ans que l'entraîneur Todd Pletcher s'attribuait depuis maintenant trois saisons. Mo d'Amour, qui représentait cette année l'écurie renommée, n'aura eu que peu de chance de contrer la sublime Songbird. Lancée en tête du maigre peloton dès la sortie des stalles par son partenaire Mike Smith, la fille de Medaglia d'Oro fut accrochée tout le parcours par Carina Mia que les Acorn Stakes avaient initiée à la joie d'une première victoire de groupe 1 le mois dernier. Creusant l'écart, les deux demoiselles s'offrant un tête à tête tout au long de la courbe finale, Mo D'amour, Flora Dora et Weep No More, maculées par la surface à des lieux d'elles, ne s'affrontaient plus que pour la troisième place. Lancée le long de la corde, Songbird faisait crier la foule, éreintant son adversaire et la déposant sans sembler trop en donner.

n°27480
garyymoore
Born to lose, live for win.
profil
Note : 3.6/5 pour 305 votes
Posté le 28-07-2016 à 10:29:27  answer
 

UK : suprême Highland Reel !
 
Ce samedi à Royal Ascot se disputaient les traditionnels King George, l'un des plus beaux groupe 1 de la planète. Highland Reel s'est imposé en maître, remportant là sa première course de l'année. Quel cheval !
Il n'a que quatre ans mais est expérimenté comme le serait un ancien. Highland Reel, fils de Galileo, neveu de Haradasun et d'Elvstroem, frère aîné d'un Idaho placé le mois dernier derrière Harzand du derby irlandais, Highland Reel, jeune champion en progression, surprenant, déroutant, attachant, vient de remporter avec la manière les King George VI & Queen Elizabeth Stakes, l'une des épreuves les plus intemporelles de la planète.  
Après Postponed, Taghrooda, Novellist, Danedream, Nathaniel, Harbinger... et des poignées pleines à ras bord d'autres cracks à la qualité indéchiffrable, le poulain Coolmore a définitivement posé son empreinte dans le livre des courses, et remporte enfin une grande épreuve à deux pas de la maison.
 
Vainqueur à deux ans des Veuve Clicquot Vintage Stakes, séduisant second à Chantilly d'un New Bay que l'on assure depuis octobre être de grande qualité, le beau bai à la longue liste blanche remportait l'été dernier les Secretariat Stakes sur le territoire américain, signant là une victoire par cinq longueurs un quart au plus haut niveau, comme galvanisé par le défi encore inédit que ce premier voyage apportait à sa vie de jeune pur-sang.
D'origines australiennes, Highland Reel n'est pas parvenu à remporter le Cox Plate face à l'envolée de la crack Winx - un nouveau déplacement sur l'île au cours des années prochaines ne serait pas surprenant - mais le pensionnaire d'Aidan O'Brien s'imposait à la fin de l'année dans le LONGINES Hong Kong Vase lors du meeting international de l'hippodrome de Sha Tin. Un nouveau groupe 1 à l'autre bout du monde qui clôturait son année bien chargée de trois ans, le sacrant véritable globe-trotter. Manquait alors LE sacre. La victoire qui le hisserait au rang de pur-sang respecté. Que son nom résonne pour l'éternité. Quel plus beau groupe 1 que les King George pour ce champion si spécial ?  
 
Menant la course et ses adversaires, repartant sous leurs attaques le long de la corde, le partenaire de Ryan Moore - dont la monte en tête fut louée toute la journée - a pulvérisé son cadet Wings of Desire, titré des Dante Stakes, le champion de la Reine Dartmouth, vainqueur aux dépens de notre lauréat du jour des Hardwicke Stakes à Ascot-même le mois dernier, son compagnon de couleurs Sir Isaac Newton, le Français Erupt, et ceux que l'on avait anticipé aux dernières positions, Western Hymn, chez qui il manque malheureusement encore l'étincelle, et Second Step qui restait sur deux belles raclées.  
 
Objectif Breeders'Cup Turf !

n°27481
garyymoore
Born to lose, live for win.
profil
Note : 3.6/5 pour 305 votes
Posté le 28-07-2016 à 10:33:18  answer
 

UK : Fair Eva au nom du père
 
Crack des cracks, Frankel entrait au Haras invaincu et immortel de l'histoire du turf britannique. Ses premiers produits sont apparus cette année en piste. Déjà, Fair Eva apporte à son père une première victoire de groupe.
Avec Frankel, on ne perd pas de temps. Nombreux sont ses produits inédits à s'être imposés lors de ces derniers mois. Tandis que Cunco, dont l'aspect extérieur rappelle celui du crack, échouait à la quatrième place des Superlative Stakes au début de ce mois de juillet, la pouliche Fair Eva s'est envolée ce samedi après-midi à Royal Ascot dans les Princess Margaret Juddmonte Stakes. Lauréate de sa première sortie survenue à Haydock début juin par quatre longueurs et une séduisante accélération, la fille de la mémorable African Rose dont elle a adopté la robe et la belle liste blanche s'est imposée avec autant d'aisance ce week-end, pulvérisant ses adversaires avec facilité. Guidée par Lanfranco Dettori et entraînée par Roger Charlton, celle qui porte les couleurs rose et vert de ses parents et de son propriétaire Khalid Abdullah a séduit bon nombre de passionnés et ne devrait pas en rester là. Elle est d'ailleurs encore engagée dans les Moyglare Stud Stakes à ce jour.

n°27482
garyymoore
Born to lose, live for win.
profil
Note : 3.6/5 pour 305 votes
Posté le 28-07-2016 à 10:35:58  answer
 

USA : California Chrome bientôt en piste !
 
Plus revu depuis son formidable succès dans la Dubai World Cup à Meydan dans la nuit du 26 mars dernier, California Chrome s'annonce samedi à Del Mar dans le groupe 2 San Diego Handicap !
Se déroulant sur 1700 mètres et la polytrack de Del Mar, le San Diego Handicap prépare les champions au Pacific Classic disputé sur le même hippodrome et qui aura lieu le 20 août prochain avec la participation, si elle est confirmée, de l'idole alezane California Chrome. Déjà remporté à quatre reprises par son cavalier attitré Victor Espinoza, le groupe 2 attire également la candidature d'un autre alezan de talent, son cadet Dortmund qui effectuerait là sa rentrée après s'être reposé de ses deux succès consécutifs acquis en octobre et novembre derniers.  
 
Doublement titré aux Eclipse Awards 2014, California Chrome vient d'achever un travail facile samedi 16 juillet sur la piste concernée, roulant le kilomètre en moins d'une minute. Le champion de Art Sherman reste sur trois victoires toutes obtenues cette année, les San Pasqual Stakes au même niveau pour son retour en janvier à Santa Anita, et enfin un Handicap et la World Cup à Meydan. Éclipsé le temps d'une année par le légendaire American Pharoah, Chromie remportait lors de ses premières années de course les groupes 1 Santa Anita Derby, Kentucky Derby, Preakness Stakes et Hollywood Derby.  
 
Son retour sera à coup sûr l'attraction du week-end !

n°27880
garyymoore
Born to lose, live for win.
profil
Note : 3.6/5 pour 305 votes
Posté le 12-10-2016 à 22:02:39  answer
 

Jonathan Plouganou (enfin) de retour !
 
14 mois. Voilà le temps qu'il aura fallu à la cravache d'or 2013 d'obstacle pour se remettre de sa fracture du bras et ses moultes conséquences. 14 mois de combat pour revenir à un quotidien aujourd'hui plus précieux que jamais. Le professionnel s'est confié à la rédaction à 48h de son grand retour.
 
Jeudi 13 octobre 2016, la date est fixée pour Jonathan Plouganou, absent des pistes depuis août 2015. 14 mois donc, pour récupérer d’une fracture du bras et ses moultes conséquences. Une éternité.
 
« C’était long » nous confie t-il au téléphone ce mardi 11 octobre. «C’était long mais aujourd’hui ça va». Quelques heures à peine après que son nom ait retrouvé les listes de partant de France Galop, l’homme semble déjà aller mieux. «Je me sens prêt» insiste t-il, avec la retenue qu’on lui connaît.
 
Pourtant, c’était pas gagné.
 
Descente aux enfers
Quand il tombe à Dieppe ce 17 août 2015, Jonathan Plouganou le sait, il va être sur la touche quelques temps. Fracture, opération, convalescence, le jockey ne connaît déjà que trop bien cette routine. Mais quand le chirurgien pose les mots : «Fracture du bras avec déplacement de l’humérus et écrasement du nerf», les choses se compliquent. Alors que le professionnel de 28 ans ne pense qu’à accompagner ses chevaux, les médecins, eux, se focalisent sur des objectifs plus réalistes : pouvoir rebouger le bras. Le fossé se creuse.
 
Remontée des abysses
Pendant plusieurs mois, le grand professionnel accuse le coup, «boude» comme il dit. Mais ne baisse pas les bras. Ou plutôt le bras. D’abord porté en écharpe comme on porte un fardeau, il ré-apprivoise progressivement cette part de lui, d’abord dans l’intimité de sa maison avant d’oser se remontrer au grand jour. Quand il croise le micro de Flavien Pianu ce 15 janvier 2016, Jonathan est affaibli, transformé, mais pas résigné. «J’ai repris le sport assez vite, en janvier février, je courais à nouveau, pour passer le temps. Et puis j’ai recommencé à monter, dans un cadre familial. Ca m’occupait».
 
Remonter à cheval
Pau, Auteuil, celui qui arbore désormais une grande barbe d’ermite sort pourtant progressivement de son isolement pour reprendre contact avec ce qui était, quelques mois plus tôt, son quotidien. Au fur et à mesure de ses sorties publiques, l’ancienne cravache d’or retrouve progressivement ses sensations, son bras, son physique. Tant et si bien qu’à l’aube de l’automne, son nom est dans toutes les bouches : il va revenir.
 

n°27934
garyymoore
Born to lose, live for win.
profil
Note : 3.6/5 pour 305 votes
Posté le 23-10-2016 à 18:19:19  answer
 

Pierre-Charles Boudot, l’année de tous les records !
 
Il est le meilleur jockey français. Cravache d'Or 2015, il le sera pour la deuxième année consécutive en 2016. Pierre-Charles Boudot détrône ce dimanche 16 octobre Christophe Soumillon, qui détenait jusqu'à présent le record de victoires en une année (228). Celui que tout le monde appelle PC peut désormais rêver d'un record européen (273 succès).
 
Le record de Christophe Soumillon (228 succès) n’en est plus un. Pierre-Charles Boudot vient, ce dimanche 16 octobre, associé à Saphirside dans la deuxième course à Chantilly, de le faire sien (229 !). Le record européen de Peter Shiergen (273 succès) est désormais dans le viseur du meilleur jockey français, Cravache d’Or 2015 et future Cravache d’Or 2016. Pierre-Charles Boudot se donne corps et âme pour atteindre ses rêves. A 24 ans, il s’inscrit dans la lignée des Saint-Martin, Head, Asmussen, Soumillon ou encore Peslier, son idole de toujours. Pierre-Charles Boudot est le nouveau crack des pelotons français.
 
Le métier de jockey a toujours été une évidence pour Pierre-Charles Boudot. Son père entraîneur (Marc Boudot, décédé en 2008) à Paray-le-Monial (71) y est pour quelque chose. Les courses de poneys ont conforté son idée. L’apprentissage, chez André Fabre, l’a lancé dans le grand bain. Aujourd’hui, il est tout simplement le meilleur. Un statut que PC ne s’est pourtant pas acharné à atteindre.
 
Hervé Naggar, son agent : PC n’a pas un ego sur-dimensionné. Être le meilleur n’a jamais été sa raison de vivre. Mais il est travailleur. Il essaie de faire les choses du mieux possible. Alors oui, cette année, il s’est pris au jeu. Et l’idée de battre des records le motive.
 
Catherine Boudot, sa mère : Lorsqu’il était petit il n’aimait pas que les jockeys de son père n’arrivent pas en tête. Lorsqu’il dessinait des chevaux, le sien était toujours devant les autres. Être le meilleur à tout prix, non. Mais être le premier, oui.
 
Toutes les victoires sont belles, entend-t-on souvent. Mais pour les cracks jockeys, une année ne peut se résoudre à un nombre de victoires, aussi impressionnant soit-il. Il faut gagner des Groupes. Comme un attaquant au football ne savoure pas de la même manière un match gagné par son équipe s’il a ou n’a pas marqué un but. Le Groupe du jockey, c’est le but de l’attaquant. PC Boudot couronne son bilan (provisoire) 2016 de 5 victoires de Groupe, dont un Groupe 1 (le Prix Jean-Luc Lagardère avec National Défense).

n°28098
garyymoore
Born to lose, live for win.
profil
Note : 3.6/5 pour 305 votes
Posté le 20-11-2016 à 08:10:24  answer
 

CHUTE SPECTACULAIRE AU CANADA
 
Northside Downs,  
samedi 12 novembre
 
Samedi dernier (12 novembre) sur l’hippodrome de Northside Downs (Canada), une chute spectaculaire a été à déplorer lors de la réunion de clôture de la saison. A mi-parcours de la quatrième épreuve du programme, les drivers Danny Campbell, John Beaton et Roddy Hurley ont lourdement chuté. Ils ont dû être évacués à l’hôpital.
La femme du premier cité signalait que son mari souffrait de trois fractures au niveau de la hanche. Il lui faudra au moins six semaines de rétablissement.
John Willy Beaton souffre de côtes cassées et on lui soupçonne des vertèbres cassées dans le dos. Quant au dernier, il s’en sort très bien avec seulement quelques contusions et bleus.
Les chevaux sont sous observation, mais semblent tirés d’affaire.
Des fonds seront collectés pour les pilotes au cours des prochaines semaines.
 
 
https://www.youtube.com/watch?v=XKXU7qI970A

n°28099
garyymoore
Born to lose, live for win.
profil
Note : 3.6/5 pour 305 votes
Posté le 20-11-2016 à 08:13:21  answer
 

QUINTÉ LUNDI 21/11 : CALL ME KEEPER ENCORE DÉCLASSÉ
 
Call me Keeper sera le grand favori.
Pas moins de dix-huit concurrents seront au départ du Prix de Montignac-Charente, l’événement de ce lundi 21 novembre, disputé sur le parcours classique de Vincennes. Bien placé aux gains et encore déclassé dans cette catégorie, Call Me Keeper s’annonce comme le favori de la France entière.
 
Plus revu depuis sa belle victoire dans le Grand Prix Anjou-Maine, à Meslay-du-Maine, le 5 octobre dernier, Call me Keeper (17 – Franck Nivard) semble encore avoir un superbe meeting à faire. Déferré des quatre pieds d’entrée de jeu et associé à Franck Nivard, il ne devrait pas décevoir. N'oublions pas qu'il était assuré de la deuxième place dans le Prix d'Eté, derrière une certaine Belina Josselyn, lorsqu'il avait pris le galop dans la ligne droite. Son mentor, très bien armé pour cet hiver, se montre particulièrementconfiant avant le coup : « J'ai préféré cette course à celle de lundi dernier. J'espère avoir fait le bon choix. Il a travaillé jeudi à Grosbois, me remplissant de bonheur. J'envisage une "B" après ça, s'il donne satisfaction. Je veux essayer une qualification au Prix d'Amérique, en effet. Chaque chose en son temps toutefois... »
Remarquable finisseuse en dernier lieu, Aliénor de Godrel (16 – Franck Anne) court à une semaine, mais Franck Anne n’est pas réellement inquiet pour autant : « Elle avait décompressé après son excellent meeting d'été à Enghien. Elle n'était pas spécialement affûtée samedi passé, mais le rythme soutenu et un bon déroulement de course lui ont permis d'être troisième. Elle court rapprochée ici, le programme étant ainsi. Elle a eu un programme allégé ces jours-ci. Elle est très régulière. Elle devrait encore disputer l'arrivée... » Ce jour-là, le lot était loin d'être ordinaire avec la victoire de Valko Jenilat et le premier accessit d'Indigious.
Très performant pieds nus, Universal Rider (11 – Mathieu Mottier) tentera d’arbitrer ce duel. Mathieu Mottier trouve son cheval parfait au boulot. Duke of Greenwood (13 – Pierre Vercruysse) s’est remarquablement comporté dans le relevé Grand Prix des Géants, à Wolvega. Unice de Guez (18 – JMB) ne peut rêver meilleur engagement à seulement 10 euros du plafond des gains. Arazi Boko (8 – David Thomain) courait de première en dernier lieu. A Nous Trois (4 – Eric Raffin) a fait belle impression, récemment.

n°28116
garyymoore
Born to lose, live for win.
profil
Note : 3.6/5 pour 305 votes
Posté le 21-11-2016 à 12:31:15  answer
 

ALTERCATION À ENGHIEN
 
Ce lundi à Enghien, une altercation a eu lieu dans l'enceinte des écuries entre Cédric Boutin et Monsieur Delbe. Les commissaires ont rendu la décision suivante : "Suite à une altercation constatée dans l'enceinte des écuries, les Commissaires ont entendu en leurs explications MM. Cédric BOUTIN et Vincent DELBE. De leurs explications et de celles rapportées par M. Yann LE BARON, témoin de l'incident, et M. BOUKRICHE, médecin de service sur l'hippodrome, les Commissaires ont sanctionné, d'une part, l'entraineur Cédric BOUTIN par une amende de 1 000 euros en vertu de l'Article 194 du code des courses au galop relatif aux sanctions des comportements perturbant le bon déroulement de la réunion de courses et d'autre part, Monsieur Vincent DELBE, d'une interdiction d'accès aux enceintes reservées pour une durée d'un mois. Les Commissaires ont transmis le dossier aux Commissaires de France Galop en vue d'une demande d'extension de la sanction infligée à l'encontre de M. DELBE sur l'ensemble des hippodromes régis par le code des courses au galop."

 Page :   1  2  3  4
Page Suivante

Aller à :
Ajouter une réponse
 

1. Bonus Foot - 125-125